Peut-on croire que les lutins, les fées et les gnomes existent?

Peuple de la nature

Cet article participe au carnaval d’articles du groupe de blogueurs « Forme – Vitalité – Bien-être ». Tous les mois, chaque blogueur publie un article sur un thème commun. Pour décembre, le thème retenu est « la Nature », proposé par Guillaume du blog Santé des enfants et environnement, qui ouvre le bal avec son article Un moyen simple pour susciter l’émerveillement chez un enfant. Pour lire les autres articles concernant ce carnaval, rendez-vous sur l’article du blog Santé des enfants en environnement et vous y trouverez tous les liens vers les autres articles.

 

La première fois que j’ai entendu quelqu’un parler des êtres de la nature, j’ai trouvé le concept enfantin. Peut-être parce que depuis notre plus jeune âge, nous avons vu dans nos livres d’histoires des lutins, des fées, des gnomes, etc. En grandissant, nous apprenons que le Père Noël et la fée des dents sont une invention, alors nous ajoutons dans ce monde imaginaire les lutins, les gnomes, et tout ce petit peuple.

Petit à petit, ma curiosité sur le sujet m’a poussé à lire le livre d’Anne Givaudan, «Rencontre avec les êtres de la nature». J’aimerais partager avec vous quelques concepts et décrire certains êtres incroyables tirés du livre.

Rencontre avec les etres des la nature

Peuple invisible

D’après Anne Givaudan, le peuple dit «invisible» oeuvre à organiser les différents éléments. Certains président à la pousse du règne végétal, d’autres sont unis au règne minéral et plusieurs prennent soin du règne animal et même parfois des humains.

Dans son livre «Rencontre avec les êtres de la nature», elle fait référence au révérend Kirk qui a vécu de 1641 à 1692. Il était pasteur en Écosse et il a écrit : «La république mystérieuse des elfes, faunes, fées et autres semblables».

Personnellement, je n’ai pas lu ce livre, mais ça démontre bien que les êtres de la nature intéressent les gens depuis longtemps. Certains disent que si plusieurs ouvrages parlent des êtres avec autant de ressemblance entre chacun, il doit bien y avoir un fondement.

Findhorn

Ensuite dans son livre « Rencontre avec les êtres de la nature », elle nous parle d’une communauté en Écosse qui vit en communion avec la nature. Au départ, les contacts avec les êtres de la nature leur ont permis de cultiver sur un sol aride des légumes, d’une grandeur, d’une saveur et d’une qualité inégalées. Des chercheurs ont étudié le phénomène, mais ils n’ont rien pu observer et n’ont pas été en mesure d’expliquer la cause de la croissance incroyable des plants.

Anne Givaudan nous livre alors que nous devrions donc chercher cette collaboration avec les êtres du monde subtil afin de cultiver nos jardins, nos arbres, nos fleurs. Ils sont faits pour aider la croissance harmonieuse de la Nature.

Personnellement, j’ai fait quelques recherches après avoir lu le chapitre sur la communauté de Findhorn et en effet, cette communauté existe vraiment et elle accueille les gens qui veulent y passer un séjour. Voici le lien de leur site: Findhorn.com .

J’apprécie beaucoup Eckhart Tolle, principalement pour ce que son livre « Le pouvoir du moment présent » m’a apporté, il y a plusieurs années. J’ai découvert via internet qu’il a enregistré Retraite à Findhorn. Je serais bien curieuse d’écouter ça. Je vous en reparlerai si ça vous intéresse aussi! 🙂

Éther

Selon Anne Givaudan, l’éther serait le 5e élément. Il est partout et nous sommes constamment en contact et souvent inconsciemment. Il serait «plus subtil que l’Air et permettrait à l’énergie primaire de circuler à travers les mondes et de les vivifier». Notre corps éthérique en est composé. Il nous met en contact avec les mondes subtils.

Anne Givaudan parle de 4 types d’Éther : chimique, vital, lumineux et réflecteur. Ils seraient étroitement liés aux 4 éléments. Tous les règnes ne posséderaient pas les 4 types d’Éther. Par exemple, le règne minéral ne posséderait que l’Éther chimique alors que le règne végétal aurait l’Éther chimique et l’Éther vital.

 

Éther chimique  (TERRE)

Toujours d’après le livre « Rencontre avec les êtres de la nature », l’éther chimique serait en lien avec les fonctions d’assimilation, de digestion. Il transformerait en énergie les substances ingérées.

«C’est dans cet éther que vit essentiellement tout le petit peuple de la Terre, ceux que l’on nomme : Gnomes, Nains et autres Korrignas.»  Ces êtres veillent à ce que l’énergie de la terre soit puisé harmonieusement par le règne végétal pour ensuite être transformé en énergie de Vie. Ce petit peuple veille aussi sur les trésors qui sont enfouis dans la Terre (pierres précieuses, métaux) et dispense leur énergie à travers les grands axes de circulation d’énergie subtil de la Terre.

Éther vital (EAU)

Cet éther permettrait de donner la vie. Le côté féminin et l’eau lui est associé ainsi que le royaume des peuples de l’Eau : Naïades, Nymphes, Ondin(e)s. Les êtres dans l’élément Eau ont comme tâche de maintenir les sources et les eaux propres et de préserver les propriétés de guérison des eaux sacrées sur la Terre.

Éther lumineux (FEU et AIR)

Il permet une conscience individuelle et l’éveil de nos 5 sens. Toujours d’après Anne Givaudan, sans cet éther : « nous serions dans un brouillard opaque avec des difficultés à entrer en contact avec l’extérieur ».

Il est associé à l’élément Feu et aussi à l’Air. Les Salamandres sont les principaux êtres du Feu tandis que les Anges, les Elfes, les Sylphes et les Sylphides et même les Génies familiers font partie de l’élément, Air.

Éther réflecteur

C’est dans cet éther que les médiums vont puiser. Il concerne notre habileté à structurer nos pensées, notre mémorisation.

D’après Anne Givaudan : « Nous sommes aujourd’hui à un grand moment de passage où tout se bouscule et où nous les Humains ne savons plus toujours où nous en sommes ni vers quoi nous nous dirigeons. »

Les êtres de la nature

Elfes

D’après Anne Givaudan, les elfes aideraient les êtres humains à de multiples occasions, mais ils oeuvreraient principalement à préserver l’équilibre de la Nature. La maladie et le vieillissement leur seraient inconnus. Le fait qu’ils vivent extrêmement longtemps leur permet d’accumuler des connaissances et une grande sagesse.

Il semblerait que leur vue et leur ouïe soient excellentes et que leur voix ressemblerait à un murmure de l’eau. Parmi les elfes, il y aurait plusieurs catégories, les elfes de l’eau, des forêts, de la lumière, de la lune et des elfes noirs. Ces derniers caractériseraient nos haines et nos luttes.

Sylphes

Ces êtres accueilleraient le dernier souffle des oiseaux et leur serviraient d’intermédiaire au moment de la mort. Ils sont comme des messagers et parlent par images au peuple animal. Toujours d’après le livre «Rencontre avec les êtres de la nature», les sylphes seraient le peuple détenant le plus de connaissances et il serait très bien organisé.

Gnomes

Ces petits êtres auraient l’apparence de personnes âgées et ridées. La plupart seraient de petite taille (15 à 30 cm). Ils prendraient soin des animaux et veilleraient sur la forêt, les rochers. Ils aimeraient jouer des tours aux Humains seulement pour le plaisir, sans méchanceté.

D’après le petit livre de Rudolf Steiner «Les êtres élémentaires», les gnomes seraient perturbés par la lune : «Si la lune approche de son premier quartier, les Gnomes deviennent transparents et merveilleux…»

Lutins

Eux aussi aiment jouer des tours aux Humains et apprécient notre nourriture principalement, le miel, les gâteaux et le lait. Alors, pour s’accorder leurs faveurs, il est bien de leur laisser une gâterie.

Les enfants auraient l’aptitude de les voir facilement. Ceux-ci leur seraient des compagnons de jeu, des protecteurs.

Parmi les nombreuses familles de lutins, il y en aurait des doués pour la technologie. Alors qui sait, s’il n’y a pas un lutin derrière les “bugs” informatiques irrésolus! Alors, nous n’avons qu’à mettre un petit verre de lait à côté de notre ordinateur. 😉

Salamandres

Elles apparaissent souvent dans le Feu, leur élément, et peuvent prendre différentes formes mouvantes, mais toujours harmonieuses.

Les Salamandres présideraient aux feux qui illuminent les étoiles et sont concernés par tout ce qui touche le Feu (éclairs, foudres, feux de toutes les sortes).

Selon Anne Givaudan : « L’élément Feu est le plus subtil et le plus dangereux des éléments. Il a la capacité de pénétrer tous les autres éléments, il imprègne tout, il est partout. Il peut être perçu extérieurement, mais aussi intérieurement à la différence des autres éléments. »

Par exemple, lorsque nous avons chaud ou lorsque nous faisons de la fièvre.

Ondin(e)s

Ils font partie du peuple de l’Eau et leur apparence est diversifiée. Certains peuvent être de la taille des Humains et d’autres très petits. Ils vivent habituellement sous l’eau dans des palais. Ils seraient les gardiens des fontaines, des lacs et rivières, des mers et océans et des sources. Les ondin(e)s oeuvrent à maintenir la pureté de la Nature et cette tâche n’est pas facile avec des êtres humains qui polluent.

Dans le livre «Rencontre avec les êtres de la nature», il est écrit : «L’eau peut être comparée au sang de la Terre. Tout corps immergé dans l’eau rentre alors en contact avec ses propres mémoires véhiculées par chacune de ses molécules. Ces consciences qui vivent dans l’élément Eau sont les matrices des mondes à venir.»

Fées

Elles ont souvent une apparence humaine et sont sensibles aux rayons de la Lune et du Soleil. Plusieurs d’entre elles veilleraient sur le règne animal. Elles participeraient joyeusement à la beauté de la Nature. Elles peuvent être associées à l’élément Terre, mais aussi à l’Eau et à l’Air.

Dévas

D’après le livre « Terre d’Émeraude » coécrit par Anne Givaudan, les dévas seraient des êtres de lumière. Voici un extrait :

« Imagine simplement les Dévas comme des êtres infiniment lumineux et d’une puissance extraordinaire, des êtres d’une grande sagesse et qui possèdent en eux la clef de l’évolution future des créatures qu’ils dirigent. […]Un Déva est une grande âme globale qui résume à elle seule toutes les âmes diversifiées qui naîtront de la catégorie de créatures auxquelles elle prodigue ses soins. »

Entités angéliques

Les entités angéliques sont décrites par toutes les religions. Certains livres religieux les classent : Anges, Archanges, Trônes, Chérubins et les Séraphines ou Anges de Feu. Les anges sont nos accompagnateurs de notre naissance à notre mort. Je crois que les anges sont les plus connus de tous. Pour cette raison, je n’en parlerai pas davantage dans cet article.

Entités mal intentionnées

Madame Givaudan a fait l’expérience d’un plan du bas astral. Pour tous ceux qui lisent ce terme pour la première fois, je vais tenter d’expliquer ce concept de façon concise. D’après plusieurs ouvrages spirituels, nous vivons dans un plan astral, souvent nommé la 3e dimension et les plans inférieurs seraient plus lourds et plus négatifs, alors que les plans supérieurs, 4e et 5e dimensions, sont plus légers, lumineux et remplis d’amour.

Donc, elle s’est donc rendu dans un plan astral inférieur lors d’une sortie astrale et lorsqu’elle en est sortie et s’est retrouvé auprès de son guide dans un plan supérieur, il lui a dit : « «Tu viens de faire l’expérience d’un plan du bas astral qui est aussi un plan où toutes les créations les plus terribles, dues à la psyché humaine, peuvent se concrétiser et prendre corps. » « Si tes vibrations sont lumineuses, tu ne risques rien. Tout ce qui est sombre te traversera en vain, sans jamais t’atteindre et c’est sur ce levier que tu devras t’appuyer. Ces êtres ne supportent pas la lumière et ne peuvent résister à celle que tu dégageras. Sois comme le cristal. Ta pureté sera ta seule protection. »

Pour ceux qui sont moins familiers, avec les voyages astraux sachez que pour se retrouver dans un plan astral inférieur, il faut que vous ayez des sentiments lourds. C’est seulement quand notre taux vibratoire est bas que nous pouvons aller dans un plan inférieur. Si vous cultivez de l’Amour, la Paix intérieure et de belles qualités du coeur, vous ne pouvez pas vous rendre dans des plans plus bas, vous pouvez seulement vous élever vers les plans supérieurs.

Film

Le cinéaste Jean Michel Roux a présenté un film-reportage : « Enquête sur les mondes invisibles ». Des gens en Écosse témoignent de ce qu’ils voient ou ont vu. Même le directeur de l’administration des routes dit qu’il doit parfois attendre que des Elfes déménagent pour pouvoir entreprendre certains travaux.

Voici un extrait que j’ai trouvé sur YouTube :

Finalement, d’après Anne Givaudan, les humains posséderaient une caractéristique que les peuples invisibles n’ont pas. Nous avons la capacité de choisir et c’est pour cette raison que les êtres invisibles aimeraient que les Humains s’éveillent pour mettre en place une nouvelle Terre par notre contribution consciente et notre efficacité. Il y a des êtres humains qui ont développé la vision du cœur et cette vision permettra d’apercevoir et d’entrer en contact avec les êtres de la nature. À ce jour, peu de personnes en sont capables puisque notre “mental” fait un écran.

 

Suite à tout ce que j’ai appris, je vous avoue que j’aimerais bien entrer en contact avec eux. Au printemps prochain, lorsque je sèmerai mon potager, je vais les inviter à venir prendre soin des plants et qui sait peut-être seront-ils beaucoup plus gros. 🙂 À suivre …

Si vous avez des histoires avec ces petits êtres, sentez-vous libres de les partager dans les commentaires. Je vous invite à cliquer “J’aime” si mon article vous a plu, de cette façon je saurai si c’est un sujet qui vous anime et pour lequel vous aimeriez en connaître davantage.

Au plaisir

 

Catherine

Voici les liens pour acheter le livre «Rencontre avec les êtres de la nature» si ça vous intéresse d’en apprendre davantage:

            
Photo de Eddi van W.

Infolettre

* indicates required
Recherches utilisées pour trouver cet article :fees astral voir

8 Commentaires

  1. Guillaume

    Merci Catherine pour cette chronique très complète et qui m’a fait découvrir un thème que je ne connaissais pas du tout.
    C’est sûr, avec une telle description, ça donne très envie de pouvoir faire une telle rencontre. Néanmoins, de ce que je comprends, elle nécessite certaines capacités de l’esprit : je serai intéressé par ton retour sur l’expérience d’Eckhart Tolle !

    Répondre
    1. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

      Merci Guillaume! On dit que pour les apercevoir, il faut se connecter à son coeur et faire preuve d’ouverture. Si tu veux en savoir davantage sur comment communiquer avec les êtres de la nature, voici un vidéo qui en parle :

      Répondre
  2. Amandine

    Merci pour ce bel article et le partage de la vidéo.
    Quand je me promène seule dans la nature, je ressens souvent des présences dans les arbres, les feuillages. Parfois, je me retourne sentant que « quelqu’un » est derrière moi. La prochaine, je ferai l’expérience de me connecter.
    De plus, je développe un profond respect pour la nature. Je vois les végétaux et pierres comme des êtres vivants, qu’il faut éviter de casser, secouer ou écraser. Je suis sûre que les êtres invisibles nous le rendent positivement en adoptant cette attitude.

    Répondre
    1. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

      Merci pour ton partage Amandine! Si tu réussis à te connecter à des êtres de la nature, je t’invite à revenir en parler ici. 😉

      Répondre
  3. Marie-Pierre

    Bonjour Catherine,
    merci pour ce bel article.

    Je cause depuis toute petite avec le monde invisible, donc tout cela me paraît naturel. J’apprécie particulièrement ta mise en garde sur les ballades dans l’au delà et les dangers du bas astral. Malheureusement, certains ne tiennent pas compte de ces avertissements et se retrouvent ensuite dans des situations compliquées.

    Répondre
    1. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

      Merci Marie-Pierre pour ton partage! 🙂

      Répondre
  4. Pingback: 21 Records Guinness : Des Exploits Impossibles D’après La Science | Planifiez Vos Rêves

  5. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

    J’ai écouté les 4 CD de retraite à Findhorn d’Eckhart Tolle. Ça m’a beaucoup apaisé et fait du bien, je me promets d’ailleurs une deuxième écoute. Le lieu de Findhorn a été choisi, car c’est un endroit spirituel, mais il ne parle pas des élémentaux. C’est l’enregistrement d’une retraite, donc de ses enseignements.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *