Mon secret pour ne pas avoir de problème de sommeil

sommeil

Qualité et quantité de sommeil

Connaissez-vous quelqu’un qui se dit heureux de sa quantité et sa qualité de sommeil? Les adolescents voudraient dormir longtemps, les parents de jeunes enfants rêvent de ne pas avoir à se lever la nuit, une grande majorité d’adultes souffrent d’insomnie. Même nos enfants manquent parfois de sommeil et ils ont les émotions à fleur de peau. Parfois, nous réussissons à dormir 8 heures consécutives, mais nous nous sentons courbaturés quand même. S’extirper de notre lit est difficile.

Besoin vital

Pourtant le sommeil est vital, nous ne pouvons pas passer à côté de ce besoin. Je n’ai malheureusement pas une pilule magique pour vous permettre de faire le plein d’énergie tous les matins. Cependant, j’ai un truc qui remplace des heures de sommeil manquées ou qui favorise l’endormissement pour ceux qui connaissent l’insomnie.

Méditation

Mon remède est la méditation. Il a été démontré que la pratique de la méditation augmente la qualité du sommeil. De plus, si la méditation est pratiquée juste avant le coucher, la personne aura de la facilité à s’endormir après la séance.

Certains disent que 20 minutes de méditation égalent à 2 heures de sommeil, d’autres à 4 heures. Pour ma part, quand mes nuits sont coupées de plusieurs levées, sur mon heure de lunch je prends 15 min pour méditer et ça fait une différence majeure sur le reste de ma journée.

Impact sur le cerveau

Les bienfaits apportés par la méditation sont observables au niveau des structures du cerveau après 6 à 8 semaines de pratique. Par contre, dans notre réalité, les bienfaits se font ressentir bien plus rapidement.

Ma technique

La nuit lorsque nous nous réveillons et que nous pensons à ce qui arrivera le lendemain, à ce que nous aurions dû faire la veille et que les idées s’embrouillent, nous nous épuisons. Le matin arrive finalement trop tôt et nous sommes fatigués d’avoir été trop dans notre tête.

Pour ma part, quand ce genre de situations m’arrivent et maintenant c’est rendu très rare grâce à ma pratique régulière de la méditation. Voici ma technique :

  • Je m’installe coucher sur le dos dans mon lit et je m’efforce de prendre de grandes respirations, lentes et profondes.
  • J’expire par la bouche, je trouve que le relâchement est meilleur.
  • Déjà après quelques respirations, je sens mon corps se détendre.
  • Ensuite, je porte mon attention sur mes pieds, je les sens lourds, j’imagine qu’ils sont pesants comme du plomb et je les sens s’enfoncer dans mon matelas.
  • Quand je les sens bien lourds et immobiles, je monte aux chevilles et encore une fois pendant que je respire lentement et profondément, je sens mes chevilles devenir très lourdes.
  • Lorsque je les ressens bien enfoncée dans le matelas, je poursuis avec mes jambes/mollets et ainsi de suite jusqu’au haut de ma tête.

Esprit calme et centré

En portant mon attention sur les parties de mon corps, je ne pense plus à toutes sortes d’idées. Mon esprit est calme et concentré. Mon corps bénéficie de la relaxation.

Pour être franche, je me suis rarement rendue jusqu’à ma tête, je m’endors généralement avant, mais ça m’est déjà arrivé. Alors, j’ai tout simplement recommencé l’exercice.

Lassitude

Il m’est arrivé aussi de me dire que j’étais bien trop fatiguée pour faire cet exercice mental. Devinez quoi? 30 minutes plus tard, je ne dormais toujours pas, j’étais toujours dans ma tête à ressasser toutes sortes d’affaires. Alors, après ce 30 minutes j’ai décidé de faire mon exercice et je me suis endormie en le faisant.

Mon quotidien

Comme je vous le disais précédemment, maintenant c’est très rare que je doive faire cet exercice. Je pratique la méditation régulièrement et ça m’apporte une meilleure gestion du stress, un meilleur sommeil, je me sens plus en contrôle de mes émotions. J’y trouve tellement de bénéfices.

Comment débuter

J’étais comme bien des gens, je savais qu’il était bien de méditer, mais je ne prenais pas le temps. Je ne savais pas par où commencer. Finalement, j’ai débuté en suivant un cours sur l’âme. Dans le cadre du cours, nous faisions des méditations spirituelles chaque semaine. Ensuite, j’ai poursuivi chez moi et le nombre de fois à augmenter au fur et à mesure. Maintenant, je médite au moins 5 fois par semaine et en moyenne je médite environ 12 minutes. Je me dis que c’est mieux que rien du tout. Il m’arrive de méditer deux fois 10 minutes dans ma journée. Il m’est plus facile de trouver des segments de 10 minutes de libres que 20 minutes et plus.

 

Voici une méditation guidée d’enracinement que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici. Ça vous permettra de faire vos premiers pas si vous êtes débutants ou d’en connaître une nouvelle pour ceux qui pratiquent déjà.

Au plaisir,

 

Catherine de Tout-est-énergie

Infolettre

* indicates required

2 Commentaires

  1. Christian Théberge

    Quant à moi, ma technique pour m’aider à dormir, car je souffre d’insomnie depuis que je suis tout petit, c’est d’utiliser un matelas électrique d’encrage (grounding matress) et un ventilateur à ions négatifs. Pour plus d’info sur les anions (-), vous pouvez consulter le lien suivant: http://beforeitsnews.com/alternative/2015/09/check-these-charts-if-you-are-unhealthy-ascension-and-health-of-your-body-involves-cation-and-anion-balance-3207892.html

    Répondre
    1. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

      Merci Christian pour ton partage. Je ne connaissais pas du tout ça. Vraiment intéressant au sujet des anions! 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *