Les 5 blessures de l’âme : Les connaître et s’en libérer

âme

Vous pouvez écouter ce podcast en cliquant sur le bouton «Play» du mini-lecteur en haut ou vous pouvez télécharger le MP3 en cliquant sur ce lien.

États d’être

La majorité d’entre nous pense que la joie, le bien-être, le bonheur, la sérénité sont des émotions et bien d’après ma compréhension : non. Ce sont des états d’être que nous avons tous. Par-dessus ces états d’être lumineux s’ajoutent les émotions, les peurs, le stress, les fausses croyances qui font de l’ombre à notre lumière.

Émotions

Généralement, nos émotions réactives suite à un événement seront soit la colère ou la tristesse, mais derrière ces réactions se cachent les émotions racines.

Les 5 principales émotions racines sont : le rejet, l’abandon, la trahison, l’humiliation et l’injustice. Il s’agit selon l’auteure, Lise Bourbeau, des 5 blessures de l’âme.

Alors, j’ai fait l’exercice pendant un bon moment. Dès qu’une situation me perturbait émotivement, je prenais tout de suite du recul si je le pouvais, sinon j’y revenais lorsque le moment était opportun. Je me demandais laquelle des 5 émotions racines est sous-jacente à cette colère ou cette tristesse.

J’ai rapidement fait le constat qu’une émotion racine en particulier était celle qui me faisait vivre la majorité de mes frustrations et de mes peines. Déjà, de savoir que je souffrais d’une blessure liée à une émotion racine était un premier pas vers la libération.

Perception

Notre bagage passé a une très grande influence sur nos perceptions, c’est comme si nous avions des lunettes de couleur qui modifient notre réalité. Quelqu’un peut dire exactement la même phrase à deux individus et une personne n’aura aucune réaction et une autre sera perturbée.

Scénario

Voici un exemple qui permet de mieux comprendre l’impact des émotions racines. Un couple a planifié de faire une sortie, mais l’amoureux appelle sa conjointe pour dire qu’il est retenu au travail. Si la conjointe ne porte pas l’émotion racine d’abandon, elle lui répond qu’elle comprend et que vous planifierez à une date ultérieure votre sortie. Cependant, si elle porte en elle l’émotion racine d’abandon, vous comprendrez qu’elle aura une réaction disproportionnée, elle sera triste ou en colère ou même elle vivra les deux comme une cascade d’émotions. Probablement, qu’elle s’imaginera des scénarios incroyables, allant même jusqu’à penser que son conjoint n’est pas réellement au travail, mais qu’il ne voulait pas faire une sortie avec elle, etc. Vous devinerez qu’à son retour à la maison, le conjoint de la personne qui porte en elle l’émotion d’abandon, aura tout un travail à faire pour la rassurer et il ne comprendra pas d’où vient cette réaction excessive.

J’espère qu’avec mon exemple, vous comprenez mieux l’effet des émotions racines et que lorsque vous verrez des personnes dans votre entourage avoir des réactions démesurées vous comprendrez qu’elles sont blessées par l’une de ces blessures de l’âme.

Donc, en réussissant à comprendre quelles émotions racines nous font réagir, ça nous permet de pouvoir les guérir et de nous en libérer.

Guérir une blessure de l’âme

La méthode qui fonctionne bien pour guérir une blessure de l’âme est la méditation. Il existe des méditations de transmutation qui permettent de transformer une émotion pour qu’elle fasse place aux états d’êtres (joie, bonheur, paix intérieure).

 

En espérant que cet article vous a éclairé, je vous souhaite une bonne guérison! Je vous invite aussi à aimer cet article s’il vous a plu.

Au plaisir

Catherine

Photo de Hartwig HKD

Voici le livre sur amazon:

    

Infolettre

* indicates required

10 Commentaires

  1. mélanie

    Sujet très intéressant et qui permet réellement de bien comprendre la différence entre les état d’être et les émotions.
    Les fleurs de Bach peuvent être également un réel complément à la méditation, une fois la blessure de l’âme dévoilée. Elles permettront de se reconnecter avec son âme et de la sécuriser.

    Répondre
  2. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

    Merci Mélanie pour ton complément d’informations!

    Si tu as un lien pour en connaître davantage sur les fleurs de Bach, je t’invite à l’ajouter dans les commentaires. J’aimerais en apprendre plus 🙂

    Répondre
  3. mélanie

    Alors non je n’ai pas de lien en particulier à te donner… mais je penses faire un sujet là-dessus prochainement. 😉

    Par contre, si ça t’intéresse, je te conseilles le livre LA GUERISON PAR LES FLEURS, écrit par Edward Bach lui-même. Où il explique vraiment le principe de la méthode et sa philosophie.

    Un extrait du livre que j’aime tout particulièrement :
    «La maladie est le résultat d’un conflit entre l’âme et l’esprit, et ne sera jamais extirpée sans un effort spirituel et mental. La maladie est en soi bienfaisante, et nous est profitable, car si nous l’interprétons correctement, elle nous montrera nos défauts principaux. Traitée comme il convient, elle permettra l’élimination de ces défauts et nous laissera meilleurs qu’auparavant. Il ne faut jamais désespérer, si grave que soit la maladie, car le fait que l’individu jouisse encore de la vie physique est l’indication que l’Âme qui le gouverne n’est pas sans espoir .» extrait du livre « La guérisson par les fleurs » du Dr Bach

    Répondre
    1. Catherine

      Merci pour tes explications! L’extrait de ton livre est très inspirant et me fait penser à ce qu’on apprend en soins énergétiques. J’écrirai un article là-dessus prochainement.

      Répondre
  4. Louise

    Le cours sur les Fleurs de Bach m’a été très utile pour prendre conscience des émotions et de les identifier.

    Je m’identifiais à mes émotions et j’avais de la difficulté à me protéger des émotions des autres que j’absorbais comme si j’étais une éponge.

    Un jour j’ai eu l’inspiration de percevoir les émotions comme l’eau d’une piscine dans laquelle je baignais. Je pouvais tout simplement choisir de sortir de l’eau.

    Pour ce qui est d’observer les perceptions qui sont à la base de notre souffrance intérieure, c’est vraiment intéressant d’en prendre conscience en les accueillant en douceur et sans jugement. Ça permet qu’elles puissent se transformer et nous libérer de ce qui nous retenait prisonnier.

    À ce sujet, j’aime beaucoup le livre de Barry Neil Kaufman, Aimer c’est choisir d’être heureux. Il a également créé l’Option Institute au Massachusetts où il donne des formations sur l’art d’être heureux. Ce serait vraiment génial s’il ouvrait également un centre en français au Québec.

    Répondre
    1. Catherine

      Merci beaucoup Louise pour ton commentaire. Je ne connaissais pas cet auteur, mais je le prends en note! Passe une excellente journée! 🙂

      Répondre
      1. Louise

        Il a également écrit Le bonheur est un choix. Dans ce livre l’auteur s’est demandé ce qu’avaient en commun les gens heureux? Il a réalisé que les gens heureux font, jour après jour, le choix de l’authenticité et de l’acceptation. Avec ce livre, l’auteur veut démontrer de manière précise que chacun possède en lui ce qu’il lui faut pour être heureux. Pour lui, la façon d’être heureux c’est de savoir utiliser ce potentiel qui est en chacun de nous, apprendre à le décupler.

        Répondre
        1. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

          Merci Louise de partager ça avec nous!

          Je suis tellement d’accord avec le fait qu’on doit choisir d’être soi-même et d’accepter la vie et tout ce qui la compose pour être heureux.

          Répondre
  5. Pingback: Voulez-vous vivre dans la 4e dimension?

  6. Pingback: Et si nos vies antérieures faisaient parties de nous maintenant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *