Défi 7 : Vivre sans lait, est-ce possible?

Produits laitiers

Mon histoire

L’élément déclencheur

Depuis un peu plus d’un an, je ne consomme pratiquement plus de produits laitiers. Ce changement dans mon alimentation s’est effectué lorsque j’ai découvert que mon garçon d’un an était  intolérant. Je vous invite à lire mon article « l’homéopathie ma découverte enrichissante », si vous voulez savoir comment je l’ai appris.

Pourquoi ai-je arrêté

Donc, depuis plus d’un an, je consomme très peu de produits laitiers. J’étais une grande consommatrice, je buvais des verres de lait au repas, je mangeais du yogourt tous les midis, du fromage régulièrement (lasagne, pizza, repas gratinés, etc.). Au début, seulement mon petit garçon avait un régime sans produit laitier, mais là la gestion des stocks de lait de vache écrémé pour mon conjoint et moi, de lait 3.25 % pour garçon de presque 3 ans, de boisson de soya pour le plus jeune… Ça prenait trop de place dans le réfrigérateur.

Alors, mon conjoint et moi avons cessé de consommer du lait écrémé. Par la suite, j’ai cessé l’achat de yogourts que j’ai remplacé par des compotes fruits ou des fruits frais. Maintenant, je n’en consomme qu’occasionnellement. De plus, cuisiner deux repas, un pour notre petit garçon sans produit laitier et un autre pour nous ne me convenait pas. Par manque de temps et pour l’importance que j’accorde au repas en famille où tout le monde mange la même chose, j’ai opté pour des repas sans produits laitiers pour tous la majorité des fois.

Mes symptômes

Il y a pas très longtemps, j’ai mangé plusieurs produits laitiers dans la même semaine (fromage et crème glacée). Je ne pourrais expliquer pourquoi j’ai eu envie deux fois de crème glacée, moi qui n’en mange pas une fois par mois l’hiver. Enfin, le pourquoi n’est pas important, mais bien ce qui m’est arrivée après en avoir consommé pendant 4 jours consécutifs. Je me suis mise à avoir mal au ventre, à me sentir ballonnée et j’avais des gaz. La seule chose qui avait changé dans mon alimentation était une plus grande quantité de produits laitiers. Voilà que je découvrais que les produits laitiers ne me convenaient pas. C’est là que j’ai réalisé que mon système digestif allait vraiment bien depuis la dernière année. Je dirais même mieux que jamais.

Pas aussi indispensable que ce qu’on veut nous laisser croire

Pendant cet épisode de troubles digestifs, j’ai vu cet article « 7 raisons d’arrêter les produits laitiers ». Ça a renforcé mon idée que les produits laitiers ne sont vraiment pas nécessaires. Après tout, ça ne fait pas des milliers d’années que nous consommons du lait de vache et l’humanité à perdurer. Ce n’est donc pas un aliment essentiel à la croissance et au bon fonctionnement de notre corps. Mon petit garçon n’en a pas du tout consommé durant la dernière année et il a continué de grandir (trop vite) et il se porte très bien.

Fin de l’intolérance

Selon les spécialistes, l’intolérance aux produits laitiers se dissipe généralement autour de 3 ans. J’ai commencé à lui donner des petits morceaux de fromage pour voir s’il réagissait et nous lui avons donné du chocolat noir qui contenait un peu de lait. Nous étions bien contents de constater que ça passait bien et qu’il n’avait pas de douleur au ventre ni de diarrhée. C’est un soulagement, car nous n’allions jamais bien loin, car il y a très peu, pour ne pas dire « pas », de restaurant où nous pouvions être certains qu’il n’y ait pas de produits laitiers dans les aliments, car il y en a vraiment partout. Le fait qu’il ne soit pas malade nous enlevait une contrainte familiale pour les sorties.

Début d’un autre problème

Par contre, il a commencé à faire de l’eczéma. Il n’en avait jamais fait. Je ne crois pas que ce soit un hasard, le « timing » est là.

Selon ce que j’ai lu sur l’eczéma, c’est un dérèglement du système immunitaire qui réagit en « libérant des substances qui causent de l’inflammation. Cette inflammation provoque des rougeurs et libère d’autres substances qui peuvent provoquer des démangeaisons. »1

Ma déduction

Je me demande si la sensibilité alimentaire de mon garçon n’influence pas son système immunitaire, car après tout une allergie est une réaction du système immunitaire. Alors, le fait d’ajouter un aliment qu’il ne tolère pas, aurait fait réagir son système immunitaire et l’eczéma serait apparu. Je n’ai pas de preuve de ce que j’avance, c’est simplement mes déductions en tant que maman.

D’ailleurs, j’ai même lu qu’une personne souffrant de la maladie de Crohn devrait éviter de consommer des produits laitiers, car le lactose est souvent mal toléré par les gens qui ont cette maladie. 2

En conclusion

Alors, vous devinerez que je ne retournerai pas en arrière. Je continuerai de consommer qu’occasionnellement du fromage et de la crème glacée. Une petite quantité pour ne pas vivre les inconforts qui suivent. Pour ce qui est de mon petit garçon, je vais arrêter les essais en espérant que sa peau redevienne belle.

J’espère vous inspirer à au moins diminuer, sans tout arrêter comme je l’ai fait. Vous pouvez commencer à substituer votre yogourt par un fruit, votre lait dans vos céréales par du lait de soya, d’amande, de cajou, etc. Essayez d’expérimenter une semaine sans produit laitier pour voir comment votre système digestif se porte. Il n’y a rien comme l’essayer pour être convaincu!

Voici un article de Charline de Menu Hebdo qui donne des trucs pour remplacer le lait :« Comment remplacer le lait dans notre alimentation ».

Si vous avez des histoires à partager, je vous invite à les écrire dans les commentaires.

Au plaisir!

 

Catherine

 

Références :

1 http://www.eczemacanada.ca/fr/Questce-que-leczma?/Questce-qui-cause-leczma?

2 http://www.topsante.com/medecine/digestion-et-transit/maladie-de-crohn/vivre-avec/maladie-de-crohn-savoir-quoi-manger-10578

Photo de Bart

 

 

 

Infolettre

* indicates required

2 Commentaires

  1. Cynthia et Nico de Massage Maison

    Bonjour Catherine !
    Eh bien moi j’étais une très grosse consommatrice de produits laitiers, genre chocolat chaud à tous mes petits déjeuners depuis l’enfance, fromage à presque tous les repas et du yaourt assez souvent en dessert en alternance avec des fruits. La crème glacée, c’était surtout lorsque nous vivions dans les Caraïbes.
    J’ai ressenti le besoin de diminuer tout ça depuis 2-3 mois et j’ai l’impression que je ne m’en porte pas plus mal ! Je ne bois du lait qu’un matin par semaine, sinon c’est tisane. Pour les fromages, je suis une grande amatrice alors c’est plus dur mais je n’en mange qu’à un repas sur deux en général et ai fortement réduit les quantités.
    Je n’ai pour l’instant pas l’intention d’arrêter complètement, mais j’ai l’impression que de réduire ma consommation de produits laitiers m’aide à mieux digérer. Bien sûr, il y a toujours les automassages du ventre pour aider 😉 mais la prévention c’est pas mal aussi !!!
    Cynthia

    Répondre
    1. Catherine Boilard (Auteur de l'article)

      Merci Cynthia pour ton message. Je suis contente de voir qu’il y a des gens qui décident de diminuer sans avoir de problèmes de santé. C’est pas toujours évident de changer nos habitudes alimentaires.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *