Défi 6 Consommer moins de viande et la choisir

sans viande

Futur

Selon l’article « Nourriture du futur » paru dans le Reader’s Digest, nous serons 9,7 milliards d’êtres humains en 2050. Saurons-nous nourrir toutes ces personnes sans épuiser les ressources de la planète?

Élevage

« Le secteur de l’élevage est l’un des plus importants producteurs de gaz à effet de serre et l’une des causes essentielles de la perte de biodiversité tandis que, dans les pays développés et émergents, il constitue la principale cause de pollution des ressources en eau. » Publié en 2006 par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le rapport Livestock’s Long Shadow conclut que l’élevage d’animaux pour la consommation humaine est responsable de 18 % des émissions de gaz à effet de serre, devant les transports, tous modes confondus. » Toujours selon le Reader’s Digest, ce taux a considérablement augmenté depuis 2006, nous parlons maintenant de plus de 51 %.

Repas du futur

Les scientifiques pensent et préparent nos repas du futur : de la viande sans animaux, du lait sans vache, des œufs sans poules, etc. De plus en plus d’entreprises concoctent des mélanges de pois, soja, lentille avec de l’huile, des saveurs naturelles pour imiter la viande. Ces « similiviandes » goûtent de plus en plus à la viande réelle et elles sont fabriquées à base de plante.

Ma vision

De mon côté, je veux diminuer ma consommation de viande, car plus je m’informe et plus il m’apparaît évident que les animaux ont une âme, des émotions et des souffrances comme nous. Alors, l’élevage intensif qui ne tient pas compte de tout ça me chagrine. Tout récemment, j’ai lu un article sur le triste sort des poussins mâles qui sont broyés vivants ou entassés dans une poubelle où ils vont finir par s’étouffer. J’en ai encore le dégoût seulement à vous en parler. Si vous voulez en savoir davantage, voici un lien vers un des nombreux articles parus sur ce sujet : « Chaque année, près de 50 millions de poussins sont éliminés ».

Mon défi

Sans être drastique et devenir végétarienne du jour au lendemain, j’aimerais commencer par consommer moins de viande et acheter de la viande d’élevage biologique. De cette façon, la transition se fera plus facilement.

Je crois que pour réussir un changement, il faut y aller en petites étapes. Ainsi, nous avançons toujours un peu et les chances d’abandonner diminuent. Je pense que de réduire la quantité de viande dans les recettes en incorporant du Tofu est une solution facile pour commencer. Aussi, je vais essayer différents produits végétariens pour substituer la viande.

Matthieu Ricard

Matthieu Ricard, moine bouddhiste et auteur, a écrit « Plaidoyer pour les animaux » dans lequel il mentionne que nous tuons 1 060 milliards d’animaux terrestres et marins à chaque année pour notre consommation. C’est un massacre inégalé dans toute l’histoire de l’Humanité qui provoque des déséquilibres écologiques. Et si nous considérions les animaux comme des concitoyens, des amis…

amazon.ca ou amazon.fr

 

Je termine avec cette citation d’Albert Einstein :

« Alors, je vis sans graisse, sans viande, sans poisson, mais je me sens très bien de cette façon. Ça m’a toujours semblé que l’homme n’est pas né pour être carnivore. »

Au plaisir

 

Catherine

 

 

Source : Reader’s Digest – 12-2015 L’article : Nourriture du futur

 

Photo Moyan Brenn

 

 

Infolettre

* indicates required

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *